Faune et Flore

muresDes espèces à découvrir!

Voici une liste volumineuse d’espèces végétales et animales que vous pouvez observer sur le sentier

Faune et Flore – liste des espèce- species

Une résidente de la piste- Chelydra serpentina ou tortue serpentine

Trois espèces de tortues habitent les abords de la rivière Tomifobia, et peuvent être aperçues le long du Sentier : la tortue serpentine, la tortue peinte, et la tortue des bois. Voici un article sur la tortue serpentine tiré de l’excellent site « Le Québec, nature et découverte« , rédigé par Christian Voilemont.

La chélydre serpentine ou tortue hargneuse est la plus grosse tortue d’eau douce du Canada. Sa carapace peut mesurer 50 cm (19,5 po) de longueur pour un poids de 20 kg (44 lb). Elle est impressionnante avec son long cou serpentiforme, sa tête massive et large pourvue de mâchoires puissantes et acérées, ses barbillons sous le menton, ses pattes musclées et griffues, sa queue longue. Elle est brun foncé avec de petits tubercules sur les pattes et un plastron jaune – beige – brun sale. Le mâle est plus grand avec une queue plus longue. Sa carapace brunâtre ou beige est parcourue par trois carènes. Le plastron est réduit et cruciforme. La tête est grosse et une ligne pâle relie l’œil au cou. Possède une paire de barbillons sur le menton. La queue est longue et ornée d’écailles triangulaires lui donnant l’apparence d’une scie. La carapace peut atteindre environ 50 cm. Sa carapace est souvent recouverte d’algues et à l’arrière de sa dossière, on peut voir des écailles en dents de scie. Sa carapace est trop petite pour son grand corps et elle ne peut s’y réfugier totalement.

DANGER !

Si vous la voyez, laissez-la en paix et n’essayez pas de la toucher. Elle est d’une rapidité surprenante et si vous l’embêté ou si vous essayez de la saisir, elle vous aura mordu avant que vous ne compreniez le danger ! Son cou est très long et sa mâchoire est très puissante et elle peut vous sectionner un doigt facilement. Son nom, tortue hargneuse vient du fait qu’elle se défend avec fougue et agressivité, mais ses attaques sont défensives. Si vous la laissez en paix, elle ne vous inquiétera pas. Dans l’eau, elle fuira au moindre danger.

Distribution et habitat

On la trouve du sud du Canada jusqu’en Amérique centrale. Elle est commune aux États-Unis à l’est des Rocheuses et dans le sud du Canada, de la Nouvelle-Écosse à la Saskatchewan. Très active la nuit, on peut parfois la croiser sur la terre ferme à l’aube ou de nuit, mais elle passe le plus clair de son temps au fond des cours d’eaux, lacs, marais dans les zones de plantes aquatiques denses. Difficile à apercevoir, elle monte respirer doucement et ne laisse dépasser de l’eau que ses narines et ses yeux ce qui la rend pratiquement invisible. Elle fréquente principalement les marais, étangs, rivières, ruisseaux, fossés et les zones peu profondes des lacs.

Longévité

Jeune, elle grandit vite, une tortue de deux ans mesure déjà une quinzaine de cm. Une tortue de 15 à 20 ans ferait 35 cm. Dans la nature, elle peut vivre une quarantaine d’années alors qu’en captivité, elle peut atteindre 50 ans.

Reproduction

L’accouplement a lieu dans l’eau au printemps. Les femelles migrent vers les lieux de nidification qui peuvent être assez loin, jusqu’à 10 km. À la tombée du jour, de nuit ou tôt le matin, les tortues sortent de l’eau, vont vers les zones de sable où elles font leurs nids, creusent le sol avec leurs pattes arrière, pondent leurs oeufs, rebouchent soigneusement le trou, effacent les traces qui pourraient permettre de trouver le nid et repartent à la rivière. Les oeufs sont ronds et blancs et leur nombre varie selon la taille de la femelle. Des tortues de taille moyenne peuvent faire de 25 à 50 oeufs et jusqu’à 70 pour les plus grandes. L’incubation dure environ 50 jours. La maturité sexuelle des tortues arrive entre 10 et 13 ans selon le sexe.

Alimentation 

Cette tortue est omnivore opportuniste. Elle chasse généralement cachée près de la surface à l’affût, guettant ses proies. Vorace, elle se nourrit aussi bien de mollusques, insectes, vers, poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, petits mammifères que plantes aquatiques (30% à 40% de son régime alimentaire).

Dotée d’un bon flair, elle s’en sert avec efficacité pour chasser. Charognard, elle se repaît également de poissons morts, animaux noyés…

Elles sont actives de nuit et s’observent rarement le jour, car elles s’enfuissent dans la boue ou le sable en attendant la nuit.

Hivernage

Ces tortues hibernent en hiver. Elles s’enfouissent dans les bas-fonds vaseux des étangs pendant de longues périodes.

 

Comments are closed.